faire une charte graphique
Comment faire une charte graphique ? Guide complet, modèle et exemples
30 novembre 2018

5 bonnes raisons de s’expatrier

Introduction

Cela faisait plus de 5 ans que je travaillais dans la même entreprise, que j’effectuais mes horaires habituels. J’aimais mon travail, mais j’avais la sensation de recommencer éternellement la même journée, les challenges du début me manquaient. C’est comme si je m’étais mise en mode automatique durant la semaine et j’attendais le week-end pour profiter pleinement de ma vie.

Sur mon fil d’actualité Facebook, je voyais défiler les photos de mes amis d’enfance, d’anciens collègues, certains vivaient à l’étranger, d’autres étaient devenus « digital nomades ».

Je les enviais, je les trouvais courageux, et moi aussi je voulais vivre une expérience similaire ! 

Mais avant ma première expatriation, je m’en suis inventé des excuses : c’est trop risqué, il est trop tard, je n’ai pas les compétences…

Comme je suis certaine que vous aussi avez déjà la liste des « contres », laissez-moi lister pour vous les avantages de l’expatriation, les « pours » qui vous aideront peut-être à sauter le pas.

1. Partir à l’aventure

Quoi de plus excitant que de partir vers l’inconnu ?

L’aventure est une exploration passionnée de l’inconnu

Milan Kundera

L’aventure vous permet de faire face à différentes émotions, la peur, l’éloignement, mais elle permet aussi de vous sentir vivant ! Elle vous permet de découvrir différentes facettes de votre personnalité, que jusqu’à maintenant vous ignoriez, et vous pousse à surmonter les épreuves malgré les obstacles. L’aventure vous autorise à rompre avec votre routine quotidienne en vous éloignant de votre zone de confort, et ainsi à gagner en confiance.

Ma première expatriation a été le Vietnam. Je n’avais jamais vécu à l’étranger et ne parlais pas un mot d’anglais alors que je partais travailler pour une entreprise vietnamienne. Et pire encore je n’avais jamais vécu seule ! Avant le départ différentes émotions se mélangeaient : la peur, le doute. Finalement, l’inconnu et l’excitation de l’aventure ont pris le dessus et je me suis envolée à plus de 10 000 km de la France, et je n’ai jamais regretté.

2. L’ouverture d’esprit

L’ouverture d’esprit vous aide à apprendre et à grandir, et ainsi à vous faire confiance.

La mesure de l’intelligence est la capacité à changer

Albert Einstein

Il y a une honnêteté qui vient avec un esprit ouvert, car être ouvert d'esprit signifie admettre que l'on ne sait pas tout.

Vous allez découvrir une nouvelle culture, une nouvelle langue, de nouveaux codes sociaux, une culture du travail différente, etc. Ces diverses expériences vont vous extraire d’un comportement mécanique quotidien.

Lorsque je suis arrivée au Vietnam en 2013, le premier choc a été la culture, si différente de ce que je connaissais. Le second, peut être le code de la route, ou le « non-code » de la route.

Pour traverser la rue à Hanoï, ne comptez pas sur les feux, faites-vous juste confiance et traversez, sans jamais vous arrêter, les scooters vous éviteront en slalomant autour de vous.
À l’opposé, trois ans après je suis arrivée au Canada (ma seconde expatriation) ou pas un piéton ne traversera avant que le feu pour piétons passe au vert.

3. Devenir flexible

En voyageant, vous développez une aptitude qui est la flexibilité. C’est-à-dire que vous développez une facilité d’adaptation aux différentes circonstances présentes sur votre chemin.

Dites adieu à la routine, aux habitudes et accueillez les nouvelles opportunités qui se présentent à vous.

Ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation

Socrate

Chaque pays a sa manière de fonctionner. Vous devez parler une autre langue, utiliser une nouvelle monnaie, vous habituer à une autre mentalité une culture différente, ce qui développera chez vous une forte capacité d’adaptation.

4. Développer votre créativité et votre curiosité

L’expatriation incite à s’intéresser à de nouvelles personnes, une nouvelle culture, d’autres religions, langages et coutumes ainsi qu’à un nouvel environnement.

La curiosité naturelle à l’homme lui inspire l’envie d’apprendre

Jean-Jacques Rousseau

La curiosité est un fort désir de savoir et l’envie d’apprendre de nouvelles choses.

Cela nous expose à de nouvelles expériences et à de nouvelles idées. On s’octroie le droit de retourner en enfance, d’être émerveillé, d’explorer, d’étudier cette partie du monde dont on ne connait rien. Dans cette découverte, nous nous retrouvons dans un état idéal pour libérer notre pensée créatrice, les nouvelles idées surviennent plus facilement.

C’est dans cet état d’esprit que mon partenaire et moi avons décidé de créer notre entreprise, ici au Canada. L’énergie de la ville de Toronto nous a inspiré pour nous lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

D’ici nous accompagnons les entrepreneurs créatifs, les expatriés, ceux qui entament une reconversion professionnelle… finalement tous ceux qui osent ! Nous les aidons à lancer leur projet en ligne.

5. Apprendre et grandir

L’apprentissage, c’est acquérir de nouvelles connaissances, de nouvelles compétences par le biais d’études, de pratique, ou d’expériences.

Il faut apprendre, non pas pour l’amour de la connaissance, mais pour se défendre contre le mépris dans lequel le monde tient les ignorants.

Charlie Chaplin

Il n’y a rien de mieux que de sortir de sa zone de confort pour comprendre à n’importe quel âge que vous êtes un « débutant » dans la vie. Il y a tellement de choses à apprendre : une nouvelle langue, de nouvelles méthodologies de travail, une nouvelle culture…

C’est cet apprentissage qui permet de gagner en confiance, et c’est cette confiance en soi qui nous pousse ensuite à nous fixer de nouveaux objectifs, à viser encore plus haut.

En 2016, le premier défi que j’ai eu au Canada a été de perfectionner mon anglais pour trouver du travail à Toronto, une ville anglophone.

Il a fallu que je rédige mon CV, mon portfolio ainsi que mes lettres de motivation en anglais avec les termes techniques appropriés à mon domaine. J’ai dû apprendre à m’exprimer à l’oral lors de mes entretiens pour convaincre les recruteurs de mes compétences pour le poste à pourvoir. Je me suis formé sur diverses compétences que je souhaitais avoir afin d’obtenir le travail que je souhaitais (par exemple le développement).

Le travail a été aussi une autre zone d’apprentissage, et chaque jour apportait son lot de nouveaux challenges et de nouveaux défis.

Expatriés, digital nomades, n’hésitez pas à partager avec nous les bénéfices que l’expatriation vous a apportés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Parlez-nous
de votre projet
[Guide gratuit]
[Guide gratuit]
[8615]
[8615]
[Guide gratuit]
[Guide gratuit]
[i]
[i]